samedi 22 février 2014

Nouvelles de la Résistance : le socialisme vu par Churchill

Et voici pour commencer la devise :

Non, non, non, non ! Ce n'est pas l'ignorance qui nous empêche de devenir vrai, c'est la lâcheté. 

-
1. La citation du jour.

Je remercie infiniment Henri qui me transmet cette très belle citation de Winston CHURCHILL :

"Le socialisme, c'est la philosophie de l'échec, le credo des ignares et le prêche des envieux ; sa mission est de distribuer la misère de manière égalitaire au peuple."
-

2. Commentaires.

Avant de commenter cette définition du socialisme, il faut affirmer ceci qu'aucun être humain digne de ce nom ne saurait nier : la pauvreté, la misère, l'esclavage, l'exploitation de l'homme doivent être combattus avec la dernière énergie. La question qui se pose donc ici n'est pas de savoir si les objectifs du socialisme sont mauvais. Non ! Car il se donne pour mission de terrasser ces fléaux. La question n'est donc pas celle des buts, mais celle des moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir.

Commençons par observer le socialisme réel dans sa version communiste, d'abord, puis dans sa version soft, celle du socialisme mystico-gélatineux que nous connaissons en Europe et surtout en France. La Corée du Nord développe les armes atomiques, mais des milliers de personnes y meurent de faim, et des milliers d'autres croupissent dans les geôles du régime. Cuba est dans un état de délabrement dont nous ne pouvons avoir une idée qu'en nous y rendant ou en visionnant les reportages qui ont pu y être faits. La Chine se dit communiste, et elle l'est. Mais en adoptant le capitalisme d'état, ses dirigeants ont dangereusement élargi le fossé qui sépare les habitants de la côte orientale des paysans de l'intérieur. Le nombre d'émeutes, de grèves, de manifestations, de l'aveu même du régime, avoisine 100 000 par an, et la majeure partie de la population (entre 600 et 800 millions d'habitants) vit dans la plus extrême pauvreté (on ne saurait accuser le seul régime de cet état de fait qui s'enracine dans un lointain passé). Le Vietnam est la proie de la plus extrême corruption ; les chrétiens y sont persécutés, poursuivis et injustement condamnés. Il ne semble pas qu'on y meurt de faim, mais l'exercice des libertés y est des plus restreints.
Qu'en est-il du socialisme à la française ? Voyez-vous le nombre de sans-abri diminuer ? Le chômage reculer ? Les logements augmenter en nombre et diminuer en prix ? Les libertés privées et publiques augmenter ? Voyez-vous les investisseurs étrangers se précipiter pour tirer partie de la qualité de notre main-d'oeuvre ? Nos jeunes créer des entreprises dans le plus parfait enthousiaste ? Au lieu de cela, nous entendons, par exemple, monsieur BARTOLONE (30 000 euros de revenus par mois tout de même) faire chorus avec ses maîtres pour fustiger les "riches", monsieur BERGE ne pas voir de différence entre la location de son ventre et un travail salarié, Menton Pointu qui se prend pour CLEMENCEAU réprimer de pacifiques manifestations mais faire preuve de la plus extrême indulgence pour les casseurs , les antifas, les femen (ceci en connivence avec madame TAUBIRA, une des femmes les plus riches de France), nous voyons la représentation prétendue et soi-disant nationale imposer au travail des contraintes ridicules (interdiction d'employer un salarié au temps partiel, à moins de 24 heures par semaine par exemple), distribuer sans contrôles des prestations sociales à une masse de pauvres gens venus d'ailleurs qu'ils ne ne soucient pas de loger, pas davantage d'intégrer par le travail et l'apprentissage de la langue française, et pour satisfaire leur clientèle insolvable accabler d'impôts ceux qui créent de la richesse par leurs efforts.
Mais comme il faut bien trouver ailleurs l'argent que l'on dépense chez nous sans l'avoir gagné par le travail de tous, nous voyons François le minuscule supplier les patrons américains de venir en France ; nous le voyons signer avec OBAMA, dans la plus parfaite indifférence médiatique, des accords commerciaux qui achèvent de livrer notre patrie à l'étranger (après le Qatar, les Etats-Unis !). Le socialisme ? L'art de la poudre aux yeux, de la répartition égalitaire de la misère, de la corruption la plus extrêmes des esprits, et de l'envieux ressentiment au pouvoir ! Merci à Winston CHURCHILL, duc de MARLBOROUGH !
-
3. Infos sur la Résistance.

24 février : David Van Hemelryck à Rouen (via le Salon beige).

Lundi prochain, 24 février, les veilleurs de Rouen accueilleront David Van Hemelryck place Saint Marc de 20h45 à 22h. Ce polytechnicien a fait du départ anticipé de Hollande son combat et rejoint les veilleurs sur les thématiques de défense de la famille, de non violence, et de dissidence face à l'idéologie dominante. Il viendra témoigner de ses actions continues, de sa stratégie de résistance, de ses nombreuses interpellations, des pressions subies, de la psychologie du courage...
Une distribution de matériel militant sera proposée à ceux qui le veulent.
-
Le maire de NIORT ne manque pas de souffle  (c'est une mode très répandue chez les socialistes) !

Il a mis le drapeau des LGBT au fronton de sa mairie. Je souhaite vivement que les habitants de NIORT se souviennent de cette provocation avant de mettre leur bulletin dans l'urne lors des prochaines élections !


-

1er mars : accueil de Valérie Fourneyron à Périgueux.

Le ministre des sports, Valérie Fourneyron vient inaugurer la nouvelle piscine de la ville. Pourquoi ne pas aller saluer celle qui fait la promotion de l'idéologie du genre et qui a activement soutenue l'élection de Paris pour la Xe édition des «Gay Games» en 2018. Qu'on se le dise et qu'on vienne lui dire ce que l'on pense d'elle en tant que ministre !
-
Accueil de Manuel VALLS dit Menton Pointu à MONTGERON le 21 Février 2014.

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, viendra ce samedi 22 février après-midi à Montgeron, soutenir la candidature de Aude Bristot et de la liste « Montgeron, passionnément ! » aux prochaines municipales.
RV à 15h30 devant la médiathèque de Montgeron, pour une promenade en centre ville.
-
La Manif Pour Tous à une réunion électorale en la bonne ville de RENNES : vidéo.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=hJ2Rq_-H0_A
-
Monsieur CAZENEUVE est accueilli à BORDEAUX par le Printemps Français : vidéo.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=eVt4gFXRJT4 

2 commentaires:

Georges MICHEL a dit…

Excellente analyse du socialisme actuel. Tu comprends que je préfère peindre un ciel de printemps plein de joie et d'amour car avec Hollande le séducteur on ne peut espérer qu'un ciel sombre zébré de haine…

Philippe POINDRON a dit…

Certes, je préfère voir tes superbes peintures (auxquelles je vais consacrer un billet) que rencontrer la tronche de François le Minuscule sur les étranges lucarnes ! Ton dernier tableau est absolument sublime. Il y a un art de la couleur que j'ai rarement vu.
Avec ma fidèle amitié.