lundi 2 mars 2009

Rififi chez les Bourguignons

Un drame épouvantable est en train de se nouer en Bourgogne et tout le monde s'en f... Pas moi. Il faut que je vous en parle. Madame Sofia OKOTORE qui vice-préside la Région Bourgogne, et se tient dans la considérable mouvance de monsieur MOSCOVICI, se retire de la liste socialiste Grand-Est en train de se constituer pour les élections européennes ; elle y figurait en 9e position et avait quelque chance d'être élue. Pis encore, vous rendez-vous compte, elle appelle les militants à voter contre, tout en donnant un petit coup d'encensoir à madame Catherine TRAUTMANN, qui, si j'ai bien compris, est tête de liste. Elle regrette, dit-elle, que la 3e place ait été attribuée au député de Moselle, Aurélie FILIPETTI, qui, elle, se meut dans l'ombre non moins considérable de madame ROYAL. Vous me suivez ? Ah, dit la vice-présidente, c'est affreux ! Cette personne devra abandonner l'un des ses mandats si elle est élue à STRASBOURG, et par conséquent elle va décevoir et trahir ses électeurs, alors qu'il était si simple qu'elle me cède sa place.
Qui trame dans l'ombre ces affreuses machinations lesquelles déstabilisent madame OKOTORE, je vous le demande ? Mais bien sûr, c'est XYLOGLOSSE (Arnaud MONTEBOURG), qui lui est dans la très considérable mouvance d'Arnaud MONTEBOURG et dont la vice-présidente condamne fermement les méthodes qu'elle qualifie "d'inacceptables". Elle a dû changer de lunettes pour découvrir la lune. Ce n'est pas tout. Monsieur MONTEBOURG, je cite, "aurait instrumentalisé la diversité" en "imposant" contre l'eurodéputé sortant Pierre PRIBETICH, (un homme non moins considérable, élu à Dijon et localisé dans une incertaine mouvance), un militant qui habite en Suisse, monsieur Mustapha SADNI. Il figure lui en 4e position. J'ignore dans quelle mouvance il se situe et j'en éprouve grande peine et chagrin énorme. Et, tenez-vous bien, la 2e place a été attribuée "à un inconnu travaillant sur Paris et [...] la énième place (je ne sais plus laquelle, mais elle est bonne) a été, je cite toujours "affectée à un autre illustre inconnu travaillant sur Lyon, pour plaire à Arnaud MONTEBOURG".
Le drame aurait pu en rester là. C'est mal connaître sa profondeur. Samedi, deux autres pressentis ont annoncé qu'ils se retiraient de la liste : l'eurodéputé sortant, Bernard SOULAGE et le maire du 3e arrondissement de Lyon, Thiérry PHILIPP.
Il est sûr que XYLOGLOSSE ne risque pas trop la concurrence en Saône-et-Loire avec des candidats amis qui habitent en Suisse, travaillent à Paris ou à Lyon. S'il reste un Bourguignon à être fier, c'est bien lui.

1 commentaire:

fourmi a dit…

Moi, tout ça, ces cris d’oiseaux et autres piaillements, ce vaste remue-ménage qui ne s’arrête pas de se manifester dans des luttes intestines ou extra territoriales, ces luttes gentiment fratricides, ces mises à mort souriantes ou délicieusement emplumées, ça me donne le mal de mer… mal à la tête … mal au cœur …

Vais-je y laisser ma peau ? – Allons-nous y laisser notre peau ?

Devant ce qui devient un spectacle ou comique ou tragicomique ou dramatique ou carrément tragique, exploitant tous ses ressorts et toutes ses ficelles, il y a un mot qui ne fait que passer et repasser devant mes yeux depuis quelques mois : « dignité ».

Où est – elle passée ?
Elle semble avoir souvent quitté la place publique. En réalité n’est-ce pas cette même place publique qui l’a mise à la porte, bien sûr gentiment - c’est à dire avec « dérision », la valeur toute puissante ?